Paranoid Park de Gus Van Sant

28 septembre 2014


La culpabilité est un drôle de sentiment qui m’est très familier.
Je suis capable de culpabiliser et de me triturer sans fin la tête pour la plus petite chose qui m’arrive ou arrive à mon entourage et certains de mes proches savent très bien en jouer…

Paranoid Park de Gus Van Sant est un film sur ce sentiment parfois si honteux, si terrible que parfois vous n’arrivez pas à le partager avec d’autres personnes que vous-même.
Paranoid Park vous confie un secret, celui d’Alex, jeune skater de Portland qui tue par accident un vigile le long d’une ligne de chemin de fer.
Vous le partagez avec lui, rejoignant progressivement son isolement et son détachement à l'égard de tout ce qui l'entoure.

Entre regret par rapport à l'acte et totale indifférence.
Entre crainte d'être arrêté et je-m'en-foutisme perpétuel.
C'est un poids qui pèse sur vos épaules à chaque instant, et dont vous ne pouvez pas vous libérer, car cela reviendrait à vous condamner.

Des Chartrons à Saint Paul : one year later

24 septembre 2014



Chaque matin, le même rituel, emprunter la rue Saint James pour rejoindre mon parking.
Un dernier regard à la grosse cloche avant de se résoudre à retrouver un quotidien beaucoup moins sympathique. 

Les invisibles par Lee Jeffries

23 septembre 2014



Les invisibles de la rue, ce sont ceux que l’on ne regarde pas, où que l’on ne regarde plus.
Nous en croisons pratiquement tous les jours, leur donnons une pièce et au mieux nous discutons quelques minutes…

Face aux photos de Lee Jeffries, il n’y a pas d’échappatoires, on ne peut pas se soustraire au regard de ces abimés de la vie, à leurs regards qui fixent l’objectif.

Le M.U.R. du Bordeaux avec Jef Aerosol

20 septembre 2014



Avec une semaine de retard , mais pas de panique l'œuvre de Jef Aerosol est encore là pour quelques jours, je partage avec vous ces photos réalisées lors de l’inauguration du nouveau M.U.R. de Bordeaux, place Paul & Jean d’Avisseau en plein cœur du quartier des Chartrons .

Ubud Market

19 septembre 2014



Ne dérogeons pas à une tradition, désormais acquise sur ce blog, de faire un petit tour, voire parfois même un détour au marché.
Cette fois-ci, ce sera celui d’Ubud.

L’Axe du Loup de Sylvain Tesson

18 septembre 2014



 



C’est au dernier moment avant de partir en Indonésie, juste avant de boucler mon sac, sur les conseils d’une amie,  que j’ai embarqué L’axe du Loup de Sylvain Tesson
 
Ce récit retrace le parcours de l’auteur de Yakoutsk en Sibérie jusqu’en l’Inde en passant par la Mongolie, la Chine et le Tibet, parcours très largement inspiré de celui qu’empruntaient les prisonniers politiques qui essayaient d'échapper à l'enfer du Goulag et aux persécutions communistes.


Cette épopée est un véritable hymne au nomadisme d’un baroudeur contemporain qui nous fait vivre une aventure hors norme en y apportant notamment une vision plus rêveuse et optimiste de cette époque de l’histoire que les différents cartographes et historiens réfutèrent à la lecture du récit des évadés.

Ubud, l’éveil des sens

16 septembre 2014

Ubud Bali offrande

De mon précédent séjour à Ubud, je gardais le souvenir d'une ville d'artiste très cosmopolite et un brin bohème qui m'avait beaucoup plu.
Avec les années, l'augmentation du tourisme de masse et le fait d’y revenir en pleine haute saison, j’ai retrouvé une ville qui m’était quasiment inconnue, peuplée de touristes et à certains endroits plutôt bruyante.

Comme je ne suis pas du style à rester sur un constat d’échec, j’ai essayé de sortir un peu des sentiers battus… me balader au petit matin au marché alimentaire, faire connaissance avec les artistes de Penestanan, boire un verre au café Lotus et profiter du calme du Pura Taman Sarawasti ou remonter au long de JL Kajeng Road pour découvrir tout au bout des paysages de rizières de toute beauté.